Communiqué de presse

31/12/2021

L'Initiative Mondiale contre la Criminalité Transnationale Organisée (GI-TOC), une organisation non gouvernementale dont le travail se concentre sur la sensibilisation à la menace posée par le crime organisé, a publié un article sur le blog en anglais le 26  mai 2021 intitulé « Des jours étranges pour le trafic de haschich au Niger », traitant de l'évolution des routes de trafic de drogue dans la région et la saisie de 17 tonnes de résine de cannabis le 2 mars 2021 à Niamey.  Suite à cette publication, I'Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) dont la fonetion est de lutter contre le trafic de drogue au Niger a rendu public un droit de réponse que Gl-TOC a publié le 30 mai 2021.  GI-TOC prend acte de la présence des autorités constituées intervenant dans le secteur lors de l'opération d'incinération des 17 tonnes de résine de cannabis qui a eu lieu le 24 avril 2021. GI-TOC tient à reconnaitre que certains passages de l  'article sont de nature à porter atteinte à la réputation de l'OCRTIS, service essentiel dans la lutte contre le trafic de drogue au Niger et à l'international.  GI-TOC reconnaît la contribution significative identifiée par l'OCRT dans la lutte contre le trafic international de drogue face aux défis majeurs et complexes rencontrés dans la région est confrontée.  GI-TOC tient en outre å préciser que l'objectif de l'article n'était pas de temir l'image de l'OCRTIS ou celle du gouvernement du Niger mais de faire avancer la lutte contre le trafic de drogue dans la région.  GI-TOC prend acte de la volonté de l'OCRTIS à affirmer son respect pour la recherche et l'analyse indépendantes et s'engage par la présente à travailler en étroite collaboration avec l'OCRTIS et les autorités nigériennes au cours des prochains mois afin  d'explorer les moyens d'élargir le dialogue et d'aider à renforcer les capacités des autorités nigériennes dans la lutte contre le trafic de drogue.

© 2022 Tous les droits sont réservés. Développé avec Par Mougani.